Ca n'arrive qu'à moi !

Publié le par antenor

Il me semble vous avoir déjà parlé de ma psy, la Docteur Schneider, qui est à mon équilibre mental ce que l’éthique est au TOC. Bref, je vous avoue tout, au point où j’en suis : je consulte régulièrement. Ma liaison avec ma psy, surtout depuis qu’elle se croit Gestalt-thérapeute, est assez particulière mais fusionnelle quand même. Quand je ne suis pas en séance chez elle, vautré étendu nu je vous le rappelle sur son divan, nous nous écrivons par mail.

Hier, suite à une erreur de négligence de sa part (ou mauvaise manipulation qui pourrait s’y apparenter), j’ai reçu un fichier texte qui m’est totalement incompréhensible mais qui vous éclairera peut-être sur là où j’en suis (c’est vrai : on est toujours plus lucide sur la situation des autres que de la sienne, vous avez remarqué ?).


«Le projet pour l’année 2008/09 est axé vers un travail en mouvement dans le but d’agir sur :

-         Le schéma corporel (pour ce qu’il en reste) : le corps en mouvement dans l’espace à travers des parcours moteurs, de la chanson dansée (plus ciblée vers le Haut et le Devant de l’espace)

-         L’équilibre : exercices de cerceaux, de poutres…

-         Le tonus : pouvoir mettre son corps en mouvement autrement que pour le chargement d’une machine à laver à chargement frontal.

 

Anténor vient régulièrement aux séances Gestalt : il vient seul, il se repère sans son chauffeur dans le quartier, mais il prend son temps. Il a bien repéré le rituel de début de séance (se déshabiller totalement) et de fin, il le fait de lui-même depuis quelques mois (après 7 années de séances tout de même) sans sollicitation.

Au cours de l’année, Anténor est devenu beaucoup plus coquet, attentif et en demande par rapport à son apparence dans l’espace (surtout depuis qu’il me parle de cet étrange Amiral) : il vient à chaque séance avec des élastiques pour se coiffer et demande un temps de repoudrage devant le miroir, maquillage qui doit être enlevé en fin de séance.

Au cours des séances, nous évoluons vers un jeu de corps en mouvement : souvent basé sur une danse. Anténor peut se poser pour mimer des mouvements sur place (comme si placé sur un podium, il haranguait des foules). Son évolution dans l’espace ne lui permet pourtant pas de se concentrer correctement. Il a du mal à synchroniser toutes les parties de son corps en même temps : il reste en difficulté pour s’accroupir, marcher normalement. Pour se dandiner, par contre, aucun souci.

Au niveau de mes conseils et consignes, Anténor peut en entendre 4 ou 5. Pas plus. La succession de phrases l’éparpille : sa capacité à se poser et à se construire est nulle (ou tout comme). Il reste encore difficile d’aborder avec Anténor un sujet autre que la machine à laver à chargement frontal la LAVO1200Speed (dont je n’ai jamais entendu parler). Sa névrose tourbillonnaire semble avoir « le dessus » en permanence.

Néanmoins, en fin de séance, après toutes les sollicitations auxquelles je le soumets, un temps de retour au calme par le biais d’un tourniquet-toupie semble avoir des effets miraculeux. Je me suis installée une fois avec lui à bord de cet engin, j’ai vomi pendant 3 jours.

En conclusion, même si l’évolution est lente, la progression bien qu’atypique permet à Anténor de s’épanouir (du moins, en ai-je l’impression). Anténor est très vite craintif, il a un réel manque de confiance en soi. Il a besoin d’être sans cesse rassuré et sollicité afin de ne pas s’oublier.

Par contre, je ne préconise pas davantage de séances : ce serait inhumain et proche de la maltraitance (pour moi). »

 

Alors, vous ? c’est quoi que ? vous ? en pensez ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurence 12/11/2008 00:03

Je suis sûre que tu es partie à la rencontre de Sarko et du Prince Charles...

Cassandre 08/11/2008 14:13

Malade imaginaire ? ou l'imaginaire d'un malade ?

D.K. 08/11/2008 10:40

Tu as déjà pensé à la thérapie de groupe ? Mais dans ton caa, tu serais le seul patient et il y aurait un groupe de psys pour s'occuper de toi...

Laurence 07/11/2008 16:43

Je ne suis pas d'accord avec ta psy, il me semble que tes progrès sont de plus en plus remarquables, si j'en juge par la qualité presque compréhensible pour le commun des mortels des commentaires que tu laisses sur mon blog! Bises encourageantes!

Gi 07/11/2008 09:53

J'aurais besoin d'un complément d'information à propos de ta phrase : "Il a besoin d'être sans cesse rassuré et sollicité afin de ne pas s'oublier"...  Comprends-je bien ce qu'on doit comprendre ?