Dura lex, sed lex, ro lex, sex sexe, so lex …

Publié le par antenor

Un titre aussi riche devrait se suffire en lui-même. Cela devrait stimuler l’effervescence qui sommeille en vous. Mais je vous ai trop habitué à tout vous dire, à mâcher les mots pour vous, et à les remettre en ordre. Pourquoi je vous le demande ? Pour que vous régressiez dès que j’ai le dos tourné.

               

Parce que tourné, le dos, je l’ai eu ces dernières semaines. Captivé par la nouvelle théorie de ma psy, la docteur Schneider, nouvellement Gestalt thérapeute, et qui est à ma santé mentale ce que la fellation est à l’inflation. Ce que j’ai, parait-il et finalement, ne se traite pas du tout d’après la Gestalt. Foutaise. C’est l’analyse rogérienne qu’il convient d’appliquer. A tartiner sur mes pathologies comme une épaisse couche de Nutella sur un morceau de baguette fraiche.

 

Je ne sais pas d’où elle a pêché ça, ma psy, ce truc rogérien (prononcer « rodgérien »), du côté de Toulouse parait-il ils sont en avance sur ce truc. Moi, j’avoue, que ça me déboussole un peu : je venais tout juste de commencer à comprendre ce qui m’arrivait façon Gestalt. Et crac ! Faut que je reprenne tout. J’ai bien sûr pensé à demander une table de correspondance à ma psy, pour m’indiquer comment on dit trouble envahissant du comportement en Ro(d)ger, pour ne prendre que cet exemple. Mais elle ne peut pas, il paraît que c’est confidémentiel.

 

Peut être que cela vous rassurera : en Gestalt, en Freud ou en Ro(d)ger, moi je vous hais toujours autant. Voyez par vous-même puisque vous êtes là pour cela : je me parle à voix basse quand je suis tout seul ou avec personne, par contre dès que j’en aperçois un de vous, je n’ai qu’une envie : vociférer.

C’est qu’elle en a trouvé, des nouveaux concepts, ma psy ro(d)gérienne pendant que vous vous rassemblez dans la rue pour je ne sais quel prétexte clairobscur. Il paraitrait que je suis en désarroi identitaire, au-delà de l’épuisement émotionnel, et que je transpire de signes d’effondrement majeur. Pourtant, quand j’entends parler de vos agissements du moment… le désordre désintégratif je sais pour qui c’est ! J’adore quand ça gronde un peu dans les bas quartiers au loin, ces ambiances de fin de règne m’ont toujours fasciné.

 

Personnellement, tant qu’on me laisse faire mes lessives, ça m’est égal : aucune raison de devenir agressif. Aucune raison objective de vous aimer plus non plus. Et alors si vous pouviez arrêter de poser ces questions hystérisottes du style mais où es tu, pourquoi ne reviens tu pas, quand te montreras-tu nu. C’est que j’ai une vie, Moi ! J’ai des chaussures rouges à exhiber dans mes soirées mondaines, un carnet de bal à combler, des relations à soigner, des histoires qui se terminent mal à suivre (pour cela, il me suffit de vous observer). Que je continue à me concentrer sur mes idées amoniachacales et chlorydrauliques.

 

En résumé, ici ou pas, je vous hais, je vous maudis, je vous méprise. Vous êtes abjects, admettez-le, ça me guérira déjà un peu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ld 04/11/2010 01:11



J'arrive un peu tard, mais je suis heureux que tu nous haïsses toujours autant ! ;-)



Oïnkari 02/11/2010 20:08



Maréchal! Vous voilà!......Enfin!


J'ai failli attendre. Mais tout va bien, je vous retrouve tel qu'en vous-même, acariâtre et arrogant! Ca vous gratte, ça vous gratte, eh bien, démangez-vous, vos squames me feront toujours rire!
Sans compter vos grands pieds dans vos belles chaussures rouges qui me donnent envie de sauter le rubicond! 


Bon je vous quitte je vais prendre une douche, froide!



P 29/10/2010 11:16



Je pensais que tu étais à la retraite...ben non (content de te retrouver...je sais que cette phrase va te pousser à faire au moins 12 lessives)



Mike le Niçois 25/10/2010 18:32



Eh ben dites donc, 3 mois pour nous pondre ce texte, c'est vraiment une grosse fatigue Maréchal Président, j'ai failli attendre....



Freef 24/10/2010 13:58



la psy aboit, le maréchal reste tel qu'en lui-même (et ça fait mal), rien ne va plus capitaine !