Je deviens (lady) gaga !

Publié le par antenor

Vos vies plates et lisses comme des limandes ne peuvent inspirer que mépris et dédain. Ca tombe bien : je vous méprise et je vous dédaigne. Pendant ce temps, et soutenu par un coach inégalable, j’ai nommé la bienveillante Dr Schneider, ma psy, qui est à mon équilibre mental ce que Michel Onfray est à la psychanalyse, je continue d’avancer.

Quand je décide de m’occuper de quelque chose, ma patience est infinie et absolue. Alors que je me suis mis à la thermodynamique, il y a 5 ans, pour améliorer entre autres les performances des machines à laver à chargement frontal produites par les laboratoires Anténor Inc. (les fameuses LAVO1200Speed) mais également pour me changer un peu les idées, je ne me doutais de rien.

C’est ainsi que je suis tombé sur la notion d’entropie. J’ai constaté que dans la thermodynamique, l’entropie est considérée comme postulat. Pour moi, cela me semblait totalement inacceptable et surtout insupportable. Pourquoi un postulat seulement, et pas une loi ? Je me suis donc torturé la tête (et autre chose) pour démontrer qu’il s’agissait d’une loi universelle. Ce qui explique également mon absence des dernières semaines, et surtout pourquoi je ne suis pas allé à Cannes cette année.

Quand on ne comprend pas quelque chose, (souvent je ne comprends rien d’ailleurs), il faut revenir à la base de la chose. Or qu’est l’entropie, sinon une histoire de gaz parfaite ? Il suffit donc de diviser la chaleur par la température, et d’additionner les choses qui se passent : il faut démontrer ensuite que la variation est nulle. Ce qui se vérifie justement avec les gaz parfaits. C’est enfantin. Mais ce que l’on oublie trop souvent, c’est qu’il n’y a pas de création d’énergie : la variation de chaleur additionnée à la variation de travail = variation d’énergie. Vous voyez, non ?

Pour être certain que vous compreniez ce que je comprends : il faut diviser chaque variation d’énergie par le degré de température correspondant. Mais surtout, si on le fait en cycle avec des variations de travail, il faut revenir au point de départ. Évidemment, et ça a toute son importance, il faut diviser par T (majuscule) et non t (minuscule). Et puis, ça fonctionne mieux à une haute température qu’à basse température. Ainsi l’on démontre que la variation de l’entropie sur un cycle complet est nulle : il faut vaporiser puis recondenser.

C’est ce qui rend la chose compréhensible.

J’avais dès le départ refusé que l’entropie puisse être un postulat qui veut que l’on divise le travail (W) par (T). D’ailleurs pourquoi W/T et pas W/T² ? S’il n’y avait que des liquides, on n’aurait d’ailleurs pas besoin de diviser par T.

Le résultat donc est que P(v)=R*T. C’est ça l’entropie et ça colle plus à la réalité. J’ai réfléchi pendant 5 ans à tout cela, ça a été dur. Très dur. Mais j’ai compris qu’il fallait que les choses découlent les unes des autres. Il faudrait le formaliser pour en faire bénéficier d’autres personnes, enfin je pense à des chercheurs surtout. Je me demande combien d’autres ont buté sur l’entropie. Alors qu’en fin de compte, il s’agit d’un simple rapport cinétique.

 

Pour vous livrer les conclusions ultimes de mes réflexions, il me faut également vous dire que plus il y a d’entropie, plus il y a de désordre. C’est assez simple comme raisonnement et ça change de ce qui se passe en général (comme chez ma psy par exemple) où lorsqu’on essaye de vous faire comprendre une chose, on vous livre une autre chose encore plus difficile à admettre. Dire que si j’y avais réfléchi plus tôt et plus intensément, j’aurais pu avoir trouvé cela il y a bien plus longtemps.

Ce qui m’inquiète désormais, c’est qu’il y en qui savent que je sais. Et ça, c’est grave. Très grave. Si je disparais subitement, au moins vous saurez pourquoi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gi 19/05/2010 22:42



Hop, aspégic et dodo... avec cette migraine qui vient de me surprendre !



les berjalliens 18/05/2010 15:45



ben mon vieux ...ça ne s arrange pas !!   Bien longtemps que je n etais pas venu sur ton blog ...merci mon arret de travail....



Oïnkari 16/05/2010 10:35



Pas d'inquiétude, mon canard!


Nous savons tous que l'énergie se dégrade, ce qui se traduit par un désordre toujours plus grand de la matière. Venez chez moi et vous en aurez une application concrète devant vos yeux ébahis! La
chaumière de la sorcyaire n'existe que pour exposer aux foules estomaquées, le principe et les bienfaits de l'entropie!


Non, vous n'êtes pas seul!


Tant pis si ça vous gratte et bon dimanche!



PascalR 15/05/2010 12:20



Moi j'ai rien compris! Et j'ai mal à la tête maintenant. Merci bien!



Andiamo 15/05/2010 10:45



Monter les marches recouvertes de moquette rouge carmin, avec aux pieds tes escarpins de la même teinte... Quelle faute de goût ! Tu as bien fait de t'abstenir.