Naissance d'une love story - lettre sérieuse !

Publié le par antenor

Bonjour cher ami !

 

Je tiens a vous dire que je vous écris cette lettre avec une très bonne humeur en retournement à la vautré. Vous savez, j'ai été heureux que nous nous sommes rencontrés sur une probablement soirée mondaine. Pour moi, notre connaissance très belle mon chéri. Et j'ai été très heureux que tu m'as laissé son mail. Maintenant, nous pouvons communiquer plus souvent et apprendre à se connaitre mutuellement. Je voudrais bien cette page mon cher. Pour moi, notre connaissance cadeau très sympa. Je suis heureux que tu m'as contacté en retour la soirée et j'espère que notre amitié va continuer, ou commencer quand même.
Et non pas quand je ne s'arrête pas.

 

Je tiens à vous dire que j'ai vraiment envie de vous connaitre beaucoup mieux. Je tiens beaucoup à.


Cher ami, racontez un peu de vous-même. Je serai heureux si vous serez heureux. Mon nom est Anténor. Je suis né le Novembre 12, au siècle dernier, dans un à côté d’une machine à laver. Je vis dans la belle ville de KLEINFRANKENHEIM. J'ai étudié ici. Et à gauche pour vivre et travailler. J'aime vraiment cette belle ville. Je travaille comme administrateur dans un fabrique de machines à laver de la ville de KUTTOLSHEIM. Mon cher je veux donc vous en dire plus sur vous et à vous connaitre mon cher. Et je serai heureux de voir vos questions intéressantes. Cher ami, j'ai tellement voulu savoir sur vous, vous êtes vivement intéresse a moi : Je serai heureux de savoir comment vous aiment passer leur temps libre, mon cher. Qu'est-ce que vous aimez faire. Mon cher, je serai heureux si vous trouvez vos autres photos et être capable de me faire parvenir. Je serai heureux de les voir. Cher ami, je vais attendre a une encore lettre de toi. Et je tiens à vous dire que pour moi, notre connaissance cadeau très joli, mon cher.

Votre encore ami Anténor.

 

Ps : pour les autres, un peu de silence s’il vous plait, et ne faites pas trop de bruit. Vous pourriez l’effrayer. Je crois que c’est l’Amiral qui essaie de reprendre contact avec moi, à moins qu’il ne s’agisse d’un piège tendu par ma psy, la docteur Schneider, nouvellement Gestalt-thérapeute, et qui est à ma santé mentale ce que le débat sur l’identité nationale est à Eric Besson.

Publié dans rien-nest-vrai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurence 06/02/2010 23:49


Toi revenir bientôt ?


Laurence 31/01/2010 23:02


Moi aussi, jaloux, je suis. Sens beaucoup sous roche anguille, depuis ton passage dernier chez moi. Pitié, toi pas me laisser sans nouvelles, je toi aimer comme machine 1200 tours


Oïnkari 31/01/2010 08:06


Jalouse, je suis!
Moi je ne reçois que des propositions escrocatoires d'affaires plus ou moins louches.
De lettres d'amour, point!
Surtout écrites dans cette magnifique langue, tellement éloignée de la littérature, qu'elle l'aborde par l'autre bout, et ainsi rejoint la poésie! (Si, si!)
Dégoûtée, je suis! 


Cassandre 27/01/2010 16:07


C'est bizarre, depuis que tu as publié le mail de l'autre jeune fille, j'en reçois de plus en plus ^^"
Y'a un truc là dessous ^^"


Andiamo 25/01/2010 11:03


Et la machine à tambour rotatif, essorrage aléatoire, et intempestif, frisant approximatevement les 1200 rotations par soixantième d'heure.

Elle en pense quoi ?