Pensée du jour n° 50

Publié le par antenor

Si j’étais prétentieux (et ça se saurait), je pourrais dire que c’est à travers mes récentes lectures de Spinoza ou Nietzsche, Lacan, Dolto ou encore d’Aïcha Megri-Cherraben que j’ai trouvé la pensée du jour. Vous me croiriez parce que vous me croyez toujours. Et que vous aimez vous retrouver ébahis par ce que je vous raconte, dans l’attente d’aller le relater à votre tour (moins bien que moi, évidemment) lors de vos prochaines soirées, qui sont tout sauf mondaines.

 

D’un auteur (ou une) inconnu(e), je vous propose aujourd’hui :

 

« Il faut être économe du mépris en raison du grand besoin de nécessiteux. Par contre, il ne faut pas être économe de la formule ».

 

Alors, je pourrais commencer ici la liste de tous ceux à qui je réserve une part de mon mépris, mais les citer ce serait déjà leur faire trop d’honneur. Mais bon, peut être que si vous insistez, je pourrais vous livrer le nom de l’un(e) ou l’autre des bénéficiaires de mon mépris tout de même (et il y en a…)

 

bredeleEt puis tout à fait autre chose, qui n’a rien à voir en matière d’illustration de la pensée du jour : pour ceux d’entre vous qui sont plutôt sucres, il me reste quelques brédèlè de Noël, vous savez ces délicieux petits fours alsaciens qui font notre renommée… Avis aux amateurs …

 

Publié dans la pensée du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oïnkari 16/01/2010 09:15


Inconnu, comment çà! Sauf erreur de ma part (ce qui m'étonnerait tout de même un peu) la première partie au moins est de Chateaubriand, la phrase exacte est, je crois :
"Il faut être économe de notre mépris, tant sont nombreux les nécessiteux!"
Bon mais c'est pas tout çà, vous nous offrez vos reliefs moisis! Bast mon cher! Quel manque d'éducation!
Cela m'étonne de vous!
Déçue, je suis, c'est si bas et vous volez si haut d'habitude!
Tout fout l'camp, même vous Maréchal.................... 


Gwen 13/01/2010 21:35


S'il te restait autant de petits fours, c'est que la soirée mondaine était réussie. Les meilleurs invités sont ceux qui méprisent ce qui est bon.


Freef 13/01/2010 21:02


Moi je me méfie de ceux que les échos nomment...


Tant-Bourrin 11/01/2010 18:41


A choisir, je préfèrerais que tu sois plus économe de tes brédèlè que de ton mépris...


les cailles 11/01/2010 18:35


Pensée du jour : "les cailles sont enfin de retour !"