Ce que je deviens...

Publié le par antenor

Salut les miettes de thon,

 

qui grouillez autour de moi, sans jamais vous hâter quand même ! Une seule question vous taraude, dans votre existence pathétique : mais qu’est-ce qu’il devient ? La réponse est somme toute assez simple : RIEN. Ce n’est pas grand-chose, j’en conviens, mais c’est toujours mieux que les Moins-que-Rien qui m’entourent.

Pendant que vous grelottez, que votre esprit se fige, que vous maudissez l’hiver tardif (ce sont tous ces vents solaires qui soufflaient contre moi pendant des semaines, partout à travers la France, qui l’ont retardé), que vous préparez la fin du monde annoncée, je continue d’avancer. La fin du monde ? Je ne serai pas prêt et j’ai décidé que je n’aurai pas le temps pour. Si d’aventure je suis dans les parages et pas en consultation, je prendrai quelques photos. Je vous montrerai.

A moins qu’un tsunami de dettes vous ait ravagé par ailleurs. Elle était où, d’ailleurs, la dette de la France avant 2011 ? Tous les jours j’en cauchemarde, désormais, de cette dette. La gauche molle parade, mais gare aux larmes de fonds… Tant qu’on donnera des crédits aux gens pour qu’ils achètent des voitures étrangères… Pour résoudre tous ces problèmes, je conseille de vendre l’Alsace à l’Allemagne. Ca va en faire des contents, de tous les côtés, renflouer les caisses de la France. Et puis on pourrait fermer la Belgique pendant quelques années, le temps qu’elle trouve les moyens de se réconcilier entre elle-même (c’est pourtant un problème psychologique extrêmement courant). J’oubliais la Corse : sous l’eau pendant 5 minutes, et puis on refait tout. Cerise sur le gâteau : Anschluss du Duché de Luxembourg à la Lorraine.

Quand on est faible, on est fort. Quand on est fort, on est faible. C’est la bible qui dit ça. En même temps, ceux qui prétendent cela sont confortablement vautrés dans le salon de leur maison avec chauffage central. Je me sens victime pure souche, extrêmement et grièvement blessé. Je pourrais saigner abusivement pendant des minutes entières, après avoir été frappé par la réglette « client suivant » de mon Super U favori pour avoir voulu passer devant, que cela n’y changerait rien : je porte en moi des tonnes d’humanité sublime.

Il ne faut pas croire : j’aime la vie ! Au point de ne pas la laisser se détériorer à ce point de déchéance qu’est le non-être, ce à quoi vous ressemblez, vous qui ne respectez rien et surtout pas moi.

chaussures rougesLa vérité c’est qu’il n’y a pas de réchauffement climatique : la terre se pèle pour la génération future. Après vous, le déluge. Avec Moi, le subterfuge.

Résumons : une catastrophe, aussi lente soit-elle, passe finalement assez vite aussi, vous ne trouvez pas ? Vous en êtes déjà presque à la fin de ce billet. Pour la suite j’ai une idée : à partir de maintenant, on va tous être superficiel, d’accord ? Mince, j’oubliais que vous l’étiez déjà.  Et puis je ne sais pas ce que j’ai en ce moment : je vois des chaussures rouges partout. Ne vous moquez pas : ce n’est pas parce que vous êtes nombreux à avoir tort, que vous avez finalement raison. Tiens, ça faisait longtemps mais je le répète quand même : je vous hais !

Publié dans rien-nest-vrai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tant-Bourrin 16/12/2014 20:33

Rhôôô, non Anténor n'est pas mort, car son blog bouge encore... Le rose chatoyant de l'ancienne version me manque un chouia, mais ce nouveau design donne un cachet beaucoup plus respectable et sérieux à ces lieux. Une nouvelle levée de fonds en perspectives ? :~)

Clovis Simard 10/08/2012 13:45


Blog(fermaton.over-blog.com),No-25.- THÉORÈME NÖE. - Le Déluge un fragment du Big Bang.

Freef 13/06/2012 20:50


"Après vous, le déluge. Avec Moi, le subterfuge." Mais que c'est BEAU ! Rien, certes, mais
royal, quand même. As-tu jamais pensé te présenter aux élections présidentielles ?

Michèle Laurence 08/06/2012 22:59



sassandra 08/05/2012 00:01


RIEN!!! RIEN SUR LE DEPART DE NOTRE MARECHAL PRESIDENT VICTIME D UN HOLLANDISME EFFRENE?????? MEME PAS UN AUREVOIR TRADITIONNEL EN SE PRENANT LA PORTE DANS LE NEZ? AU FAIT JE SOUHAITE FAIRE MON
COMING OUT: J AI VOTE SARKO!