Je l'ai toujours su !

Publié le par antenor

Je l’ai toujours su. Très tôt d’ailleurs. Que je ne ferai jamais X, ni polytechnique, ou encore moins l’ENA. J’ai toujours su que je ne serai jamais riche. Que je ne ferai jamais partie d’un parti. Que je ne serai pas un bon parti, non plus, et que quand vous me croirez encore là, je serai déjà parti. J’ai toujours su que je ne serais pas un brillant chirurgien, ou un homme d’affaires avec un gros attaché case plein de contrats douteux. J’ai toujours su que je n’aurais pas droit à mon quart d’heure de célébrité et que je ne monterai pas les marches à Cannes. J’ai toujours su que les chats tout comme les chattes ça ne serait pas mon truc. J’ai toujours su que je garderai ma révolte, qu’elle suinterait en permanence, que vous ne la comprendriez pas. J’ai toujours su que je ne me fracasserai pas la tête la première dans les escaliers (pour l’instant, c’est ce qui a le mieux marché –en quelque sorte- dans tout ce que j’ai toujours su). J’ai toujours su que je ne vous supporterai pas, la preuve : je ne vous supporte pas. Qu’à vous fréquenter, je ne verrai que des gros, des vieux, des infirmes et des malades. J’ai toujours su que ce n’étaient pas eux les plus dangereux, mais tous les autres, les lâches, vautrés dans leurs certitudes. Que je n’oublierai jamais ma nourrice à qui j’ai brulé sa machine à laver.

J’ai toujours su que je ne brillerai dans aucune soirée mondaine. Que mon absence ne serait pas remarquée, encore moins que ma présence. J’ai toujours su que 2 et 2 ne font pas 4 et que les extra terrestres n’existent pas. J’ai toujours su que l’énergie atomique n’était pas dangereuse (tout me gratte) et que je n’avais pas besoin de vous. J’ai toujours su que ma psy, la docteur Schneider, nouvellement gestalt-thérapeute, et qui est à ma santé mentale ce que le FMI est à la Grèce, finirait par se marier avec un tonneau qui fait le ménage et à manger. J’ai toujours su que je n’aimerai que les histoires qui se terminent mal, et que quand je verrais une feuille tomber, cela me ferait sourire en coin. J’ai toujours su que je finirais par détester ma mère : quand je l’ai appelée, un jour, avec une infection à l’œil pour avoir un conseil et qu’elle m’a dit « tu sais, il y a tellement d’enfants qui meurent avec une infection ». J’ai toujours su que l’on parlerait plus de religion, et de saucisse halal que de chômage et de personnes en grand besoin. J’ai toujours su comment emprunter la passerelle de la matière vers l’antimatière, de l’inerte vers l’animé. J’ai toujours su qu’on me prendrait pour un taré, mais qu’on me demanderait presque des conférences quand même, à me soupçonner d’être un darwiniste voltairien, à force de faire volte-face. J’ai toujours su qu’on passerait la même chose à la télé, que les informations seront à dormir debout, que les retraités iraient acheter leurs timbres le samedi à la poste, et que le feu passerait au rouge au mauvais moment. J’ai toujours su que je ne ferais pas partie de l’humanité, et que je ne ferai pas l’unanimité.

J’ai toujours su que je ne serai pas beau, mais qu’on ne regarderait que moi, même lorsque je m’habillerai basiquement pour déplaire, que ça ne marcherait pas. Toujours, et je n’ai eu de cesse de le répéter avec vive voix, je l’ai su que la RAAC (Renoncement – Abstinence – Abnégation – Contrition), il n’y avait que cela de vrai. Et j’ai toujours su que ça prendrait, qu’un jour vous vous y associeriez, que le mouvement deviendrait international. J’ai toujours su que j’ai toujours raison, je le dirai à votre oraison, et ça, je l’ai toujours su.

IMAG0191

Publié dans rien-nest-vrai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

42 23/06/2015 20:05

J'ai toujours su que la bêtise humaine n'avait aucune limite et que même quand on pense avoir vu le pire il y a toujours un âne pour mettre la barre encore un peu plus haut sur l’échelle de la médiocrité.

Oïnkari 12/07/2011 18:27



Salut mon Anténor,


Moi j'ai su dès le premier jour que vous me feriez rire, je ne me suis pas trompée!


Et donc, vous naquîtes un 18 Juillet, bon à savoir............


A la semaine prochaine, moi le 18 je commence mes vacances!!!!!!!!!!!!



Mike l'Alsacien 08/07/2011 21:55



Misère misère, le 18 juillet approche...



sassandra 07/07/2011 23:13



moi, j'ai toujours su que t'étais né le 18 et ça commence visiblement à te rendre de bonne humeur! viens voir les pompiers le 13 , ils vont te redonner vie!



Andiamo 27/06/2011 13:14



J'ai toujours su que je ne savais pas, ou l'inverse... Je ne sais plus !