J'ai fait un rêve !

Publié le par antenor

Sortir ne me réussit pas. Encore moins de passer 48h à Paris comme je viens de le faire. De surcroît sans aucune soirée mondaine sur-place. Que des formalités, de la politesse, de la diplomatie. Aucun discours d’ouverture, de rien du tout. Un traumatisme.

 

Faut-il s’étonner alors du rêve que je fis, confortablement endormi dans ma chambre du Georges V ?

Un oiseau s’était introduit dans ma Grande Suite (je dors rarement dans une vulgaire chambre quand je vais à l’hôtel). J’avais réussi à l’attraper. Ou plutôt il s’était laissé faire, car il était totalement épuisé, terriblement assoiffé, sur le point de rendre l’âme. Je ne comprenais pas l’intérêt que je portais à cette chose (car les animaux du point de vue du Code civil sont des choses, je vous le rappelle), car je suis généralement incapable de m’intéresser à autre chose ou autre quelqu’un que moi.

Alors oui, j’ai donné à boire à cet oiseau, jaune, et dont le plumage me semblait composé de velours. Après avoir bu assez pour se remettre, l’oiseau a tourné sa tête vers moi, m’a remercié, a pris son envol et s’est sauvé par une fenêtre que j’avais laissé négligemment entr’ouverte.

 

L’histoire non seulement se terminait bien, mais en plus j’en étais la cause.

 

Je me réveillais, tout en sueur, en m’entendant hurler « NOOOOOOOOOOOOOOON ».

Moi, qui passe habituellement mes nuits à rêver que je me tape la tête contre un mur noir, je peux vous le dire : je ne m’en suis pas encore remis.

 

Cela prouve bien, si besoin en était, que j’ai besoin d’encore beaucoup de séances de Gestalt-thérapie, avec ma psy, la docteur Schneider qui sera à mon salut mental ce que les bombes sont à bombay.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurence 12/12/2008 00:03

La prochaine fois que tu passes à Paris, viens donc faire un tour à Montmartre!

D.K. 07/12/2008 12:55

Mince alors, nous nous sommes ratés de peu : cette semaine, pour changer, j'étais descendue au Bristol et non à ce bon vieux Georges V... Dommage !

Orties 04/12/2008 08:06

Dis à ta psy de te préscrire des seances de visionnage du film Bernie, de Dupontel, tu y apprendras comment traiter convenablement les petits oiseaux jaunes (en plus c'est ludique, parce que ça croque sous la dent )

Laurence 01/12/2008 23:39

A mon avis, il faut compter encore 1000 à 1500 séances avant d'envisager une possible guérison...

Freefounette 30/11/2008 16:48

et quand tu lui as donné à boire, il a fait glouglou ? nan paske question dindon de la farce...